Carnet de route

Le Plomb du Cantal par la piste équestre

Le 17/12/2007 par

Grand beau ce dimanche matin! Les sacs préparés, nous mettons les peaux sur le parking du Font d'Alagnon et nous dirigeons vers le bas des pistes de super Lioran par le bas de Font de Cère. Il n'y a pas de cheminement ski le long de la route et la prochaine fois je passerai par le haut en prenant le pont skieurs, ce qui nous évitera la marche sur la route. Les pistes du bas sont ouvertes et il y a déjà un peu de monde. Nous partons rapidement sur la droite du télésiège du buron des Gardes pour prendre le sentier qui monte au sud ouest en direction du buron de Veyrière. La montée est agréable et c'est un bon échauffement, la pente s'accentue un peu sur la fin quand nous obliquons sud est pour rejoindre l'arrivée du télésiège. Comme sur l'autre versant c'est bien enneigé jusqu'à la limite supérieure de la forêt, après il faut trier et seulement 2  itinéraires possibles sur ce versant  pour monter. Vu la chaleur, on décide de couper pour rejoindre le bas de la piste des Alpins et de la suivre jusqu'au pas des Alpins pour monter au soleil. C'est bruyant jusqu'à rejoindre le GR4 car les canons crachent le long de la montée ;après ça devient plus agréable. Dans la dernière épingle, au point 1645, je repère une petite combe où il y a bien 3 à 4 m de neige en largeur ce qui nous permettrait de descendre. Je regarde en haut, c'est bien tôlé et ça portera sans problème mais madame ne veut pas en entendre parler car elle a repéré quelques cailloux qui pointent et ne veut pas abîmer ses skis tout neufs. Au fond belle vue sur le Sancy qui a l'air bien enneigé. En parlant de skis neufs, mes chaussures neuves sont bien raides et commencent à m'entamer les tibias, je crois que je vais opter, la prochaine fois, pour les languettes souples. (Les « Tornado » sont livrés avec 2 languettes). Une ou 2 photos et nous repartons pour le final et la montée en haut de la télécabine. Nous croisons 2 ou 3 skieurs qui redescendent pour pic niquer au soleil, car il y a un peu d'air en haut. Arrivés sur la crête, nous découvrons le Prat de Bouc presque dans les nuages ; d'autres skieurs sont montés de ce côté et redescendent. Seules les pentes à gauche ont gardé de la neige mais ça a l'air bien croûté et pas du tout agréable à skier. Les descendeurs sont très hésitants et font plutôt des rails. Ca ne vaut pas le coup d'aller y faire un tour! A l'arrivée du téléphérique petit casse croûte à l'abri de la gare ; belle vue mais le fond de la vallée du Lioran commence à prendre la brume. C'est bien pelé sur la crête et il faudra monter au plomb à pieds. Ce qu'on renonce à faire, j'ai les tibias  bien entamés et c'est encore plus pénible à pieds qu'à ski.
Pour descendre, c'est pas terrible ; ce sera les Alpins que nous quitterons en route pour suivre le GR4 jusqu'en bas sous le télésiège du Remberter. Je comprends  rapidement pourquoi la piste est déserte. C'est du béton bien lisse où les skis n'accrochent pas du tout.
Au bilan belle journée et bon test avant de refaire de la vrai rando ski !

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
RUE DE LA PINTRE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda