Carnet de route

VERONIQUE, LE RETOUR!

Le 02/02/2020 par BOUSSARD Yves

Bonjour,

Samedi matin, le marché habituel n'avait pas rameuté les foules, sous un
crachin presque breton (n'est-ce pas Thierry?); et pourtant, Véronique
avait ménagé ses effets en se pointant au Champo, comme si de rien
n'était! Apéro de rigueur suivi d'un restau Petite graine, tout était
calé pour décider d'une mémorable sortie VTTiste, loin des arrêts de
travail mais avec les encouragements de Sylvie aux abonnées
cicatrisantes (mais vous ne perdez rien pour attendre!).

Pour tous ceux qui n'ont pas pu, voulu, osé se joindre aux six
(Véronique+Jacques+Denis+Jean-Guy+Patrice+Yves) volontaires du jour,
voir la trace du matin en PJ.

Mais ce relevé en sa désolante sécheresse (et oui, qui l'eut cru?) ne
vous dira rien de la joie des retrouvailles "comme au bon vieux temps",
de l'angoisse propre (pas pour longtemps) à certain enrhumé de s'élancer
dans un brouillard à couper au couteau sous une ondée menaçante, de la
l'impétuosité enfantine d'un certain autre à traverser avec une
constance obsessionnelle la moindre flaque boueuse à la recherche de la
gamelle perdue, du doux bavardage échangé au long des kilomètres malgré
l'essoufflement des montées patineuses, de la divine surprise
chandeleuresque sortie du sac-conteneur du Jacques: crêpes au rhum
accompagnées de cidre, encore tièdes et propres à repousser les rafales
virtuelles d'un vent annoncé et à redonner le moral au Denis brisefer
trop puissant pour sa vieille chaîne!

Bien sûr, les rayons de soleil ont embelli la traversée du Cros, même si
l'élégant mouchetage marron des vélos et des pilotes vus de face
disparaissait vu de dos au profit (!) d'un infâme crépissage pure boue;
heureusement la traversée urbanisée de Figeac Ouest a permis de croiser
le jet d'eau bienfaiteur d'un certain Franc, qui a ainsi pu redonner
figure cyclique aux montures destinées à embarquer dans de fringants et
encore propres véhicules motorisés.

Qui dira la beauté des sous-bois traversés, des surprises glissantes
tapies sous les feuilles des sentiers, des constructions humaines
insérées idéalement au paysage, de la joie ressentie à se laisser guider
par les roues des vélos au long de sentiers toboggans?

Pas moi, en tous cas; j'en arrive à penser que je n'aurais pas dû
ingurgiter une bolée de cidre breton sirotée dans mon bain chaud, voila
que j'envisage plutôt une bonne sieste...

@+ Yves

CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
RUE DE LA PINTRE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 06.89.53.65.24
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda