Carnet de route

Néouvielle ...ou presque!

Le 29/03/2017 par guiraudie guy

Sortie dans les pyrénées maintenue ce week-end (25 et 26) malgré les chutes de neige et la méteo incertaine du samedi. Nous étions donc trois cafistes (le 4ème s'étant dédit à la dernière minute) au départ de Tournaboup, sous les flocons, en direction du refuge d'Aubert via le vallon d'Aygues cluses puis le col de Madamète. Au fur et à mesure de notre progression le ciel se déchire, et au gré, des éclaircies nous laisse admirer ce paysage hivernal pour la première rando...du printemps ! Le léger vent qui souffle rafraîchit l'atmosphère, et la cabane d'Aygues cluses nous offre un abri idéal pour manger. La Goretex est de rigueur, elle ne nous quitera plus jusqu'au refuge. Au col de Madamète où une plaque à vent nous invite à la plus grande prudence, l'effet venturi nous surprend, rend sa traversée glaciale et scabreuse et nous oblige à dépeauter en contre bas. La descente que nous imaginions dans une neige poudreuse s'avère calamiteuse et épuisante à cause de la bonne croûte de regel qui s'est formée en cette fin d'aprés midi sur ces pentes sud. Les virages ne s'enchainent pas ou très rarement, et c'est en usant de conversions que nous progressons en descente. Le re-peautage sera nécessaire pour faire les 300 derniers mètres à flanc jusqu'à l'abri. Ouf, enfin arrivés ! Nous sommes seuls sous l'oeil du Ramoun et du Néouvielle, ambiance superbe qui nous fait oublier la piètre descente. Le « trou d'eau » au pied du même résineux n'a pas été bouché par les chutes de neige ce qui nous permet d'avoir de l'eau non loin du refuge et de ne pas avoir à faire laborieusement fondre de la neige. Tea time !! Soirée à refaire le monde tout en vidant la bouteille de vin, et en dégustant la mignonette de scotch offerte plus bas par un groupe de randonneurs à ski...Nantais. Bref, ambiance ! Le changement d'heure, toujours perturbateur, nous aura fait douter de l'heure exacte toute la matinée ne sachant pas si ma montre avait fait automatiquement le changement . La veille, décision a été prise de ne pas s'engager sur les pentes exposées du Néouvielle et encore moins de passer par le col d'Aubert raide en son versant Nord, les accumulations de neiges portées par le vent ayant dangereusement plaquées les versant Nord et Est, mais plutôt d'opter pour la prudence en revenant par le col de Barèges avec un retour final par Aygues Cluses. Le soleil pointe juste ses rayons quand nous longeons le lac d'Aumar (j'arrive !)* pour monter plein Est au col du même nom. Trois cols à passer avec à chaque fois de belles descentes, courtes certes, mais qui nous ont redonné les bonnes sensations de godille. La variante est finalement très intéressante tant en paysages, en cheminement, qu'en cartographie, et c'est au col de Barèges que nous dépeautons pour la dernière fois et finissons par une très belle descente, dans une neige « godillable » à souhait jusqu'au replat d'Aygues cluses, où nous faisons notre halte repas. Il est 13h mais nous ne savons pas s'il s'agit de l'ancienne ou de la nouvelle...peu importe. Il fait chaud, des skieurs de rando et promeneurs en raquettes montent dans la trace laissée la veille et nous regardons par reflexes nos traces de descente, seule signature de notre passage. Le vallon à descendre, malgré sa longueur reste une formalité et c'est skis aux pieds que nous arrivons à la voiture. Il est 14h30, de la nouvelle heure, belle rando cloturée par une bonne bière à Luz !

* ormar charif !

CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
RUE DE LA PINTRE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda