Carnet de route

CRETE DE L'ECHAILLON PAR LE LAC et LA CRETE DE CRISTOL

Le 23/03/2008 par
PARTICIPANTS: Cyrille, Evelyne DD (CAFF), Laurence, Roland et Samuel du CAF de Toulouse, et Christian CAF de Pau
DENIVELE: 1050
SECTEUR: Briançon  TOP25  3536 OT  ET & Névache TOP25  3535 OT
DEPART: Névache
ALTITUDE DEPART: 1600
Enfin grand beau ce matin ! Dommage pour Bertrand qui a du rentrer à Lyon ! Seul problème les 30 à 50 cm de neige tombés la veille et l'avant-veille et le vent qui a créé des accumulations dangereuses. On va donc partir vers le Lac de Cristol en sécurité et en fonction de l'aspect et de la condition des faces on poursuivra vers le Port de Cristol, La Gardiole ou les crêtes de l'Echaillon.Départ de Névache sous un grand soleil par le GR qui remonte la Clarée rive droite avant de l'abandonner rapidement par le sentier qui oblique à gauche pour monter vers le Lac de Cristol. Juste quelques traces de ski devant nous, la foule remontant la Clarée a continué par le GR.
La pente s'accentue rapidement dans la forêt et le parcours devient plus technique. Roland nous trace la route dans une neige à double croûte (conversions ++) .  Après le redoux de la veille et la bruine sur la neige fraîche, la neige a croûté mais n'a pas encore durci et celle d'en dessous ne porte plus. Pour monter ça va encore mais à la descente ça ne va pas être de la tarte.
500m de D+ pas facile dans la pente raide puis ça s'adoucit et on trace une de belles courbes dans les ravines pour atteindre le verrou du lac. Il est passé aisément et après un petit plat tout le monde découvre ( ou imagine ) le Lac de Cristol. Paysage bien différent de cet été, les eaux transparentes sont cachées par la neige et la glace. Personne, pas de trace. Nous contournons le lac par sa rive gauche pour aller manger à l'abri du vent dans les rochers qui sont au bas du verrou du lac Rond.
En passant on peut admirer la très grosse corniche qui couronne la crête de l'Echaillon. Après examen des surfaces, je propose au groupe de monter par la combe du fond qui nous permettra de rejoindre la crête de Cristol en sécurité et de là atteindre la pointe sud de la Crête de l'Echaillon. Après la pause casse croûte nous y allons ; superbe de faire la trace dans un univers vierge, ça nous change de la foule des jours précédents. Arrivés sur les crêtes nous prenons le vent qui s'accentue au fur et à mesure de notre ascension. En face de nous le grand Aréa, à portée de main avec un beau couloir sud-est qui fait envie à Laurence !
On dépeaute à 4 pattes sous les derniers rochers, because mister Zéphire,,mais il ne fait pas très froid et nous prenons le temps d'admirer le paysage : les Ecrins en face avec comme seul intermédiaire la vallée de la Guisane, à droite le col et le vallon de Buffère, à gauche la Gardiole et plus loin le Queyras et le mont Viso. Que du beau.
Demi tour, il est temps de descendre. Dans le haut, la neige porte, donc pas trop de soucis pour descendre vers le Port de Cristol. Dans le vallon du lac Rond  et plus bas elle cède de temps en temps et provoque de gros éclats de rire grâce aux figures de Samuel et de Cyrille (qui s'est refait une santé).
On admire le style de Laurence et celui de Christian.
Pour les 500 de dénivelé c'est sauve qui peut général ; la pente est raide, le bois serré et j'ai rarement vu une neige plus difficile à skier (double croûte qui ne tient pas mais retient les skis. C'est donc le plus souvent trace directe conversion, mais même la trace directe est difficile. Seuls Roland et moi arrivons à sortir quelques virages très physiques entrecoupés d'arrêts pour encourager la troupe. Mais tout le monde descend dans la bonne humeur en transpirant et nous finissons par rejoindre Névache et la Clarée.

DD







CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
RUE DE LA PINTRE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda