Carnet de route

LOT EN STOCK

Le 04/12/2016 par Yves Boussard

LOT EN STOCK (quelques instantanés de Décembre):


Le Club Alpin de Figeac est multi activités, ne l'oublions pas.


C'est donc dans cette perspective que le 04/12/16 un programme alléchant proposait aux randonneurs à pied comme à VTT un départ commun au pont d'Ambeyrac pour des virées du matin et de l'après-midi.
Il faut dire que les frimas ventés annoncés auraient pu refroidir les plus enragés, mais la garantie d'un barbecue « ouvert » avec grillades à l'appui reste toujours un aiguillon décisif.
A l'heure du rendez-vous, les 12 roues cramponnées présentes (Sylvie, Patrice, Thomas, David, Yves L, Yves B) tout comme les 8 semelles Vibram (Evelyne, DD, Franc, Luc) sont impatientes de s'élancer vers les hauteurs plus ensoleillées de la rive Nord du Lot, idéalement tournée vers le soleil !


Bien que mon don d'ubiquité ait des limites, je peux vous dire que les marcheurs
exécutèrent sans coup férir leur boucle matinale en feston à la bordure du cirque de Bons, avec vue imprenable sur « l'emballage à la Cristo » du château de Laroque-Toirac. Ils n'enregistraient finalement qu'une défection pour cause médicale de 25% des effectifs, l'important étant que cela ne remettait pas en cause les agapes promises !


Quant aux tourneurs de manivelles, une franche et longue grimpette surchauffante les mène au dessus du Pech de Bourrou d'où ils enquillent une
tournée rustique des Dolmens plus ou moins connus du secteur :
pech de Curado, puis les 3 de la combe de l'Ours, toujours aussi impressionnants;
ensuite, après une traversée de labours collante à souhait, un slalom de combes en chemins au Sud de Gréalou offre un festival de couleurs d'automne sous un ciel bleu propice aux photos. Le passage à proximité du dolmen du Verdier ne ralentit pas
le groupe pressé d'affronter les épines noires acérées de la descente sauvage du
pech Berty.
L'heure tournant, pas de regret de snober les restes des 3 dolmens d'Inou Tou car
il faut récupérer le bord de la falaise dominant Montbrun, avec passage à l'igue de Toulze, à la pharaonesque maison de la Chasse face au décollage parapente et piquer plein Est. Les seules entorses autorisées resteront le détour par la fontaine-lavoir de la combe de Capbals récemment nettoyée et la visite des superbes cazelles avant la descente cahotique sur le Mas del Suc.
Dans la plaine, plus question de faire un crochet (montant !) par le dolmen du pech de Molinié à Laroque-Toirac, les effluves de grillades portées par le vent d'Est font accélérer le rythme en bordure du Lot pour une arrivée en sprint à la sablière: la soupe est chaude, les saucisses à point, la bière fraîche, merci les marcheurs et la roulante équipée de Franc, tant pis pour les déserteurs appelés ailleurs!
25 km dénivelé 560 m


Le programme de l'après-midi s'organise assez vite, le vent frais n'y est pas pour rien !
Les trois marcheurs restant vont monter par le château de Balaguier d'Olt, longer la falaise Sud du Lot vers l'Ouest et boucler le plateau jusqu'au Bois de Porc avant d'emprunter la descente de Claux Viel sur Balaguier. Pour pimenter l'itinéraire, DD ira, paraît-il, vérifier bille en tête la hauteur du mur soutenant le sentier en se servant de son corps comme unité !


Les trois Vttistes, eux, vont poursuivre leur tournée dolmenesque par Balaguier et celui du bois d'Alary, récemment nettoyé et aménagé jusqu'à l'église.

La remontée « directissime » sur le Claux Viel reste un morceau d'anthologie de la science du poussage de vélo en terrain rocheux glissant ! Heureusement le tour des falaises avec ses vues imprenables fait tout oublier, même le détour par le dolmen du Mas de Renayac.

Le défrichage et le labourage récent du côté des Tioulières a tout bonnement supprimé le chemin, mauvaise pioche. La prochaine fois, promis, nous passerons par les dolmens de Cap St Marty et de la combe del Mas. Doubler Montsales par les raccourcis équestres de Sylvie mène droit au dolmen de l'Homme mort, il ne reste plus qu'à laisser filer vers l'Ouest, en oubliant de chercher les trois dolmens perdus du Pet, puis de gagner au Nord Cayrol. De là pour gagner la descente de Camboulan, il faut suivre un sentier moëlleux avec juste un regard au puits couvert
de Rhuile (dont la voûte menace de s'effondrer).
Dès le début de la descente, une séance de géocaching permet de retrouver l'étonnant menhir de Camboulan, dressé en pleine pente, accessible à pied seulement ; la fin de la descente encombrée dans les buis ramène au
château de Camboulan d'où il n'y a plus qu'à se laisser rouler en passant sous Ambeyrac.
23 km dénivelé 450m.


Après une bière ou un café reconstituant, il est temps de regagner ses pénates.
Alors, prêt pour une suite ? À pied comme à VTT !

 

CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
2 AVENUE DU GAL DE GAULLE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda