Carnet de route

jeudi des ascensions

Le 13/03/2014 par guy guiraudie

JEUDI DES ASCENSIONS !

 

Que de mieux qu'un jeudi pour faire des ascensions ? C'est ce que Marc, Nico et moi-même avons choisi de faire ce jeudi 13 pour quelques ascensions de sommets sur le Cantal. Parti de bonne heure ce matin de Figeac, nous avons chaussé les skis à Font d'Alagnon à 9h00, il fait déjà chaud. Direction le Téton de Vénus, mais par un itinéraire moins conformiste que par le buron de Meije Coste, puisque nous montons directement par les bois pour déboucher sur une belle pente qui mène au col, entre le Téton (petit navire!) et les roches de Vassivière, de là nous montons à son sommet où souffle un vent qui nous surprend par sa fraîcheur. Le but, une fois là-haut, est de redescendre dans le vallon de la Santoire (ni loi) par les pentes Nord, au travers de quelques hêtres qui parsèment sa base. Nous descendons jusqu'au col, et avant de nous engager plus, nous nous assurons que le départ n'est pas en glace. Câline a mordu à l'hameçon du ski de rando, et ne nous lâche plus, mais elle n'aime pas la glace ! La neige, de ce côté, a gardé sa texture hivernale, la descente hêtraie bonne, et en quelques coups de spatules nous rejoignons le vallon où nous ne pouvons nous empêcher de nous laisser glisser toujours plus bas sur cette neige de printemps, juste chauffée par le soleil. Après la sempiternelle manip de re-peautage nous remontons jusqu'au col de Cabre. La chaleur nous dérange, si bien qu'une fois là-haut le vent qui souffle est le bienvenu. Bifurcation à droite pour enchaîner sur le Peyre Arse (sans H et sans trait d'union), que nous gravirons par les rochers Est sur une idée de Nico (déformation professionnelle d'un tailleur de pierre, I presume!). Au sommet pas de vent. Nous nous installons pour bien nous ravitailler. Il est 13h , ça chauffe grave, déjà, plus bas dans la Santoire, une coulée est partie faisant détaler un troupeau de mouflons et un renard, il vaut mieux ne pas trop tarder. La descente sur le buron de Rombière est agréable, bien que un peu soupe, mais les virages s'enchainent et nous arrivons par un petit talweg au dessus du buron. En bas, dans cette cuvette, il fait vraiment chaud et le ciel laiteux décuple le phénomène. Re-peautage, après avoir pris de l'eau au ruisseau, pour remonter au col de Cabre et enchaîner par le Bataillouse en remontant la langue de neige sur la croupe Nord-Nord-Ouest qui nous mène directement au sommet, tout en profitant du léger vent qui souffle et de mieux apprécier cette montée. Au sommet, nous trouvons deux skieurs de rando, seule rencontre de la journée, avec qui nous échangeons quelques mots avant de plonger skis aux pieds vers le vallon de l'Alagnon. Malgré son humidification la neige est agréable à skier, les deux télémarkeurs, Nico et Marc, se plaisent à tailler des courbes dans la combe, alors que plus bas je me trouve plus à l'aise qu'eux pour skier dans les bois, seule Câline en chie vraiment car la pauvre s'enfonce dans cette neige humide. Petite poussette en skating pour rejoindre la voiture au parking et la blouque est blouqué...euh...la bouque est blouclé...zut...et la bouque est blouqué...enfin on a fait un bon tour, quoi !!! Guy Guiraudie

CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
2 AVENUE DU GAL DE GAULLE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda