Escalade

Escalade

 

La pratique de l’escalade au club alpin français Figeac peut se décliner en trois activités.

 

La grimpe au mur

L’accès au mur d’escalade est réservé aux adhérents du CAF Figeac pendant les créneaux d’ouverture sous la responsabilité d'un encadrant. Le matériel d’escalade du club est mis à la disposition des adhérents par le responsable de la séance.

 

Horaires :  

·         lundi de 18h15 à 21h30,

·         mardi de 19h30 à 22h00,

·         jeudi de 19h30 à 22h00,

          vendredi de 19h30 à 22h00

          dimanche de 10h00 à 12h00

Le mur est situé dans la salle Jean Pramil, domaine sportif de Londieu, route de Cajarc.

 

La grimpe en falaise

Elle se pratique lors des sorties du weekend, voir l’agenda, mais aussi en semaine, se rapprocher des encadrants escalade.
Quand arrivent les beaux jours, autrement dit les longues soirées du printemps et de l’été, il est courant que la séance au mur soit remplacée par une séance en falaise dans la vallée du Célé. Lorsque la météo est clémente, d’autres sorties peuvent être organisées au dernier moment.(Inscrivez-vous aux listes de diffusion)

 

L’école d’escalade

L’école d’escalade est ouverte aux 8-15 ans (8 ans révolus).
La saison s’ouvre sur une journée portes ouvertes, un mercredi de mi-septembre à 14 heures. Voir l’agenda

·         Horaires :  

·         mardi de 16h30 à 18h00 et de 18 h à 19 h 30

·         mercredi de 14 h 00 à 15 h 30 et de 15 h 30 à 17 h 00

·         jeudi de 18 h 00 à 19 h 30

          vendredi 18 h 00 à 19h30

 

 

 

Les cotations en escalade libre rocheuse (falaise)

Cela débute à 2 et s'arrête pour le moment à 9b+, cette limite supérieure a beaucoup évolué en une trentaine d'années. En France, il est fait une différence entre les cotations « falaise » et les cotations « bloc », bien qu'elles utilisent les mêmes chiffres.

Les différents niveaux de cotations :

-          tout d'abord les degrés de 2 à 9

-          puis des subdivisions notées a, b ou c

-          puis des subdivisions complémentaires notées + ou -, ou encore a/b, b/c, …

 

Ainsi, une voie cotée 6a+ est-elle plus difficile qu'une 6a, et plus facile qu'une 6b-.

 

Il existe dans le monde plusieurs échelles de cotation, la première date de 1925 (Echelle Welzenbach). Cette échelle comportait six degrés. Une norme UIAA (Union Internationale des Associations d'Alpinisme) définit une échelle de cotation qui fait référence. Mais, plusieurs pays utilisant leur propre système, il existe un tableau de correspondances, dont voici les 3 principales :

 

Equivalences entre les différentes échelles modernes de cotation (falaise).

 

UIAA

GB

USA

FR.

-

-

5.3

3

-

-

5.5

4

V

4b

5.6

4c

V+

4c

5.7

5a

VI-

5a

5.8

5b

VI

5.9

5c

VI+

5b

5.10a

6a

VII-

5.10b

6a+


5c

5.10c

6b

VII

5.10d

6b+

VII+

5.11a

5.11b

6c

VIII-

6a

5.11c

6c+

VIII

5.11d

7a

VIII+

6b

5.12a

7a+

5.12b

7b

IX-

5.12c

7b+

IX

6c

5.12d

7c

IX+

5.13a

7c+

X-

7a

5.13b

8a

5.13c

8a+

X

5.13d

8b

X+

7b

5.14a

8b+

XI-

5.14b

8c

 

 

 

Les cotations falaise tiennent compte des facteurs suivants: difficulté intrinsèque, pas les plus durs, et notion de résistance.

Les cotations en escalade sur blocs

Les cotations bloc sont données uniquement en fonction de la difficulté intrinsèque du problème.

En escalade sur bloc, la couleur des flèches peintes sur le rocher définit la difficulté globale du circuit, qui peut être augmentée d'un + ou diminuée d'un -. Il faut cependant nuancer car la hauteur du bloc ou la réception en cas de chute jouent sur la cotation. Les cotations bloc sont plus sèches qu'en falaise.
Pour la plupart des circuits, le tableau suivant résume l'ordre des cotations :

Difficultés en bloc

Couleur

Abréviation

Désignation

Cotation

Blanc enfant

F

Facile

1

Jaune

PD

Peu Difficile

2

Orange (parfois vert)

AD

Assez Difficile

3

Bleu

D

Difficile

4

Rouge

TD

Très Difficile

5

Noir/Blanc

ED

Extrêmement Difficile

6

Hors-circuit

ABO

Abominablement difficile

7 et 8

L'escalade artificielle

L’escalade artificielle consiste à progresser sur les points que l’on place dans les différentes faiblesses du rocher, telles que les fissures, les trous… La cotation en "Artif" est fonction de la solidité des points et de la hauteur de chute possible lorsqu’un des points cède sous l’effet de la chute du grimpeur.
Les différentes cotations s’échelonnent entre A0 et A6 :


A0 : Tous les points de protection sont en place et résistent à une chute du premier de cordée. Si vous rencontrez dans une voie de plusieurs longueurs une section A0, c’est généralement une longueur dite "tire clou", qui vous aide à franchir une section difficilement réalisable en libre.
A1: La cordée équipe elle-même la voie, les points résistent à la chute, même si deux points au  plus peuvent être plus délicats. Le matériel utilisé est composé de pitons, de coins de bois, de coinceurs, de Friends...
A2 : La cordée équipe la totalité de la voie. La majorité des points résistent à une chute. Certains passages sont plus techniques et les passages délicats correspondent entre 5 et 10 points successifs.
A2+ : Un peu plus délicat, la chute potentielle se situe entre 10 et 20 mètres.
A3 : Les passages techniques sont plus longs et peuvent être réalisés sur crochets. Néanmoins des points bétons du type spits ou pitons scellés sont en place entre les passages techniques. La chute potentielle peut atteindre entre 20 et25 mètres.
A3+ : Les pas peuvent être encore plus délicats. Le niveau y est beaucoup plus soutenu et la chute potentielle peut avoisiner les 30 mètres.
A4 : Très longues sections techniques, les points de progressions (à opposer aux points d’assurage) peuvent avoir 10 mètres d'écart. La progression devient plus lente. Une longueur peut demander plusieurs heures. Des points solides entrecoupent ces sections très délicates.
La chute potentielle peut atteindre les 50 mètres.
A4+ : Pas encore plus délicats, escalade plus technique et plus soutenue.
A5 : Extrême, tous les points sont des points de progressions et pas des points d’assurage. La chute est interdite. L’ascension d’une longueur peut devenir interminable, de plusieurs heures à la journée.
A5+ : Aucun point ne résiste à la chute sauf les relais. Autant dire que la chute est interdite.
A6 : Par définition, les points ne résistent qu’au poids du grimpeur. Les points et même les relais ne résistent pas à un vol. La chute est donc strictement interdite.

 

Encadrants
  • Bernard AVRIL
  • Jonathan COSTES
  • Laure DESANGLES
  • Sébastien DUBAU
  • Patrick GALEAZZI
  • Joël MAUBERT
  • Sébastien NAPOLEON
  • Isabelle PENAR
  • Hélène ROSIERES
  • François VIDAL
CLUB ALPIN FRANCAIS DE FIGEAC
OIS - MAISON DES SPORTS
2 AVENUE DU GAL DE GAULLE
46100  FIGEAC
Contactez-nous
Tél. 05.65.34.00.28
Permanences :
mardi jeudi 18:30-21:00
Agenda